11 vaccins obligatoires : " un enjeu de santé publique "

De nombreux pays sont dénués d’obligation vaccinale

De nombreux pays sont dénués d’obligation vaccinale

"L'opinion publique est alarmée", s'est exclamé Serge Rader, à la fois pharmacien et correspondant d'un journal italien spécialisé, l'invitant à "assumer ses responsabilités" et déclenchant une vive réaction de la part de cette dernière.

Onze vaccins obligatoires: la loi examinée à la fin de l'année "Lettre ouverte aux anti-vaccins: pourquoi suis-je en colère?" . Or, pour que la vaccination constitue une protection collective efficace contre les maladies infectieuses, l'OMS estime que la couverture vaccinale de la population doit atteindre 95% pour la plupart des maladies infectieuses.

"Le 1er janvier 2018 est une étape majeure dans le renforcement de la prévention " a d'abord annoncé Agnès Buzyn, qui a rappelé l'importance de lutter au quotidien contre la diffusion de fausses informations concernant la vaccination. 6 rendez-vous de consultation peuvent suffire. "En effet, les vaccinés contribuent à protéger les non vaccinés", a-t-elle expliqué lors du conférence de presse sur l'extension de l'obligation vaccinale vendredi 5 janvier. Avant de rappeler qu'en France, actuellement, la couverture vaccinale contre la rougeole est de 91 % pour la première injection et 79 % pour la seconde - ce qui est insuffisant. Pour les enfants nés avant le 1 janvier 2018, le contrôle continue de porter sur la vaccination DTP. Les certificats médicaux de contre-indication ne sauraient être généraux et absolus car il n'existe pas de contre-indication médicale à l'ensemble des vaccinations.

Et la loi est très claire.: un enfant qui n'a pas eu ses 11 vaccins ne pourra pas être admis en crèche, à l'école ou dans les centres de loisirs. "J'ai décidé de supprimer les amendes et les sanctions pénales". Si l'enfant n'est pas à jour de ses vaccinations, seule une admission provisoire est possible, les parents ayant alors trois mois pour procéder aux vaccinations.